Page d'accueil

A quoi servent vos impôts ?

L'ensemble des domaines d'interventions ou d'activités auxquels la collectivité doit se consacrer et pour lesquels elle utilise donc vos impôts n'apparait pas toujours de façon évidente à chacune et chacun de vous

Chaque habitant ne réalise pas forcément la complexité des services rendus par la commune qui sont pourtant importants voire souvent indispensables.

Souvent n'apparaissent que les « grands » travaux comme l'enfouissement des réseaux par exemple.

Ils génèrent des nuisances temporaires et visibles de tous puisqu'ils empêchent parfois les habitants concernés d'emprunter leur propre rue. A notre grand étonnement certaines personnes directement impactées n'hésitent pas à se plaindre et colportent à l'envie que "la commune ne fait rien" ! Mais qui est « la commune » si ce n'est les agents et les élus ?

Alors à ceux précisément qui tiennent ce langage, je voudrais en leur nom rappeler ceci : qu'elles soient visibles ou pas, toutes les interventions coûtent à la collectivité en temps d'élus, en temps d'agents et en deniers versés par vous tous habitants de Marigné-Laillé.

C'est vrai pour le secteur enseignement scolaire pour lequel cette année encore, comme depuis le début du mandat, la commune se préoccupe entre autres du renouvellement et de l'entretien du matériel informatique mis à disposition des élèves et des enseignants.

C'est vrai pour le secteur restauration scolaire : le gros travail réalisé par l'équipe et l'élue responsable l'a porté à un excellent niveau d'efficacité dans la qualité et dans la gestion.

C'est vrai pour les bâtiments communaux pour lesquels des interventions minimes ou plus importantes sont réalisées tous les ans (écoles, cantine, cour de récréation, vestiaire du foot, mairie…) travaux d'entretien bien sûr mais aussi travaux obligatoires de mise aux normes d'accessibilité réalisés sous surveillance de l'état.

C'est vrai pour les équipements sportifs de la commune, notamment le terrain de foot dont la pelouse nécessite un entretien particulier et dont la main-courante devra être changée.

C'est vrai pour les espaces verts communaux, nombreux, mais indispensables à nos yeux et aux vôtres. Nous en apprécions tous leur entretien régulier qui doit maintenant être réalisé sans produits phytosanitaires ce qui en modifie complètement l'approche.

C'est vrai pour la voirie les routes bien sûr mais aussi les chemins communaux que nous devons constamment entretenir en tenant compte des aléas climatiques. Les engins utilisés, leur achat, leur maintenance, la matière première d'empierrement, le temps passé par les agents : tout cela a un coût.

C'est vrai pour la route départementale qui traverse Laillé : les travaux sur la sécurisation de la traversée de Laillé dont nous parlons depuis longtemps dans les différentes parutions communales (comptes-rendus des conseils municipaux, articles sur le site internet de la commune, dans la presse, dans les magazines reçus chez vous) interviendront à compter du 3ème trimestre 2018. Ils seront visibles bien sûr mais nous espérons qu'ils seront surtout appréciés dans leur but premier: sécuriser les utilisateurs (jeunes prenant les transports scolaires notamment).

rue p hummel aout 2016

À ces gros investissements, s'ajoutent une multitude de travaux de moindre envergure mais tout aussi indispensables pour un bon fonctionnement de nos services publics. Vous pourrez détailler dans ce magazine les sommes attribuées à chacun de ces secteurs d'intervention.

Tous les secteurs de la vie municipale sont concernés. Toutes les générations sont prises en compte par notre action à votre service.

D 338 traversée de Laillé

Notre rôle est aussi de prévoir l'avenir de la commune et de ses habitants. Nous ne disposons actuellement pas des fonds suffisants pour mettre en chantier la construction des nouveaux bâtiments scolaires qui s'avère nécessaire. Notre capacité à emprunter sans mettre les finances communales dans le rouge ne redeviendra intéressante qu'au plus tard en 2024. En attendant nous devons donc reconstituer un "matelas financier". Nous le ferons de deux façons : en mettant le frein sur les gros investissements pendant les deux prochaines années et en augmentant les impôts communaux au rythme annuel de 1,5% comme nous nous y sommes engagés.

Il nous faut par ailleurs rester vigilants sur le niveau des dotations servies par l'état bien sûr mais aussi sur la suppression totale de la taxe d'habitation annoncée pour 2020. Si c'est une bonne nouvelle pour certains d'entre nous elle est beaucoup moins bonne pour les finances communales ! Comment ce manque à gagner sera-t-il compensé ? Le sera-t-il intégralement et de façon pérenne ? Rien n'est encore assuré… Alors comment cette commune « qui ne fait rien » pourra t'elle répondre aux attentes collectives qui, comme chacun sait, ne sont en aucun cas la somme de nos envies individuelles.

Pour l'heure la mobilisation constante des élus et de toutes les équipes municipales vise à maintenir, envers et contre tout, un vrai service public de proximité qui réponde au mieux à vos attentes quotidiennes, à poursuivre les travaux et opérations visant à améliorer notre cadre de vie, à maintenir notre développement économique en préservant notre équilibre financier dans le cadre de plus en plus contraint voulu par le législateur.

Bonnes vacances.

Anne Gaëlle Chabagno


A quoi servent vos impôts ?